Raymond Blanc: L'Opprimé

Je suis arrivé en Angleterre un beau jour pendant l’été de1972. Je Parlais peu d’anglais, donc le trajet à la ville d’Oxford a duré environ Deux jours. Chaque foisqu’on m’aindiqué le chemin, je n’ai rien compris. Enfin, quand le moment est arrivé pour moi d’ouvrir mon premier resto, j’ai mis tout mon cœur francais dans cette petite entreprise anglaise. Les nappesà carreaux rouges et blancs. Un énorme coq en plastique à l’éntrée. Et les clients sontarrivés. Ils venaient manger, mais ils ignoraient comment je faisais la cuisine – avec un four antique sans bas! En moins de deux années, ce restaurant a gagné deux étoiles Michelin et c’était le début d’une incroyable aventure culinaire en Angleterre. Les Anglais, vous le savez, adorent l’opprimé.

Partagez votre histoire

Raymond Blanc in the kitchen