Environnement : Eurostar franchit une nouvelle étape

17 juin 2011
  • Une nouvelle étape clé pour le programme « Voyage vert »
  • Des objectifs initiaux de 35 % de réduction des émissions de CO2 par voyageur et par trajet d'ici 2012 en bonne voie
  • Annonce d'un nouvel objectif ambitieux : 25 % de réduction des émissions générées par l'ensemble des activités d'Eurostar d'ici 2015
  • Une étude innovante mesurera l'empreinte carbone directe et indirecte d'Eurostar
  • Un nouveau Prix du voyage éco-responsable pour récompenser les initiatives locales en France, en Belgique et au Royaume-Uni

Eurostar, le train à grande vitesse qui relie l'Europe continentale au Royaume-Uni, annonce aujourd'hui franchir une nouvelle étape dans son programme environnemental « Voyage vert » avec de nouveaux objectifs et initiatives. Cette étape majeure confirme l'engagement constant d'Eurostar en faveur de modes de transport respectueux de l'environnement et vient conforter sa réputation d'alternative plus respectueuse de l'environnement pour les voyages en Europe.
Avec un voyageur Eurostar sur quatre qui emprunte des correspondances en train à grande vitesse et plus de 20 millions de voyageurs qui utilisent l'avion pour leurs voyages en Europe vers des destinations où il existe des liaisons ferroviaires, la marge de progression pour encourager les personnes à prendre le train plutôt que l'avion reste encore importante. L'objectif d'Eurostar est de transporter 5 millions de personnes en correspondances d'ici 2015 et de changer les comportements des voyageurs sur les courtes distances.
Pour Eurostar, réduire l'impact sur l'environnement passe par l'exemple. Depuis le lancement de « Voyage vert » en 2007, l'entreprise a considérablement progressé vers les objectifs de son programme en 10 points visant la réduction de la consommation, l'approvisionnement responsable et le recyclage. Les engagements pris en 2007 sont toujours d'actualité. Nombre d'entre eux ont déjà été atteints et ceux qui ne l'ont pas encore été sont en bonne voie1.
En 2009, avec une avance considérable sur les prévisions, l'entreprise a atteint son objectif initial de réduction de 25 % des émissions de CO2 par voyageur et par trajet. Cet objectif a donc été réévalué à 35 % d'ici 2012, et Eurostar est confiant quant à ses chances de réussite.
Nicolas Petrovic, Directeur général d'Eurostar, a déclaré à propos de ces résultats : « Nous sommes très heureux de ce que nous avons accompli avec "Voyage vert" et nous avons appris énormément depuis le début, il y a maintenant quatre ans. Les avis émanant de nos clients et de nos partenaires nous ont par ailleurs convaincus que nous pouvions aller encore plus loin. Nous croyons fermement que l'innovation se nourrit d'ambitions et nous sommes fiers de présenter nos nouveaux engagements aujourd'hui. »
Nouvel objectif : réduire de 25 % les émissions de CO2 dans les activités d'Eurostar d'ici 2015Eurostar est conscient que quasiment toutes ses activités produisent des émissions de CO2. L'entreprise a donc annoncé aujourd'hui un nouvel objectif de baisse des émissions de carbone, en plus de celui défini sur une base / par voyageur et par trajet.
À partir d'aujourd'hui, Eurostar s'engage donc également à réduire ses émissions de CO2 de 25 % d'ici 2015 dans tout le reste de l'entreprise. Pour tenir cette promesse ambitieuse, Eurostar va passer au peigne fin toutes les activités de l'entreprise, dont notamment sa chaîne d'approvisionnement jusqu'à d'autres domaines qui ne sont pas en rapport direct avec son activité, et introduire des changements là où c'est nécessaire.
Une étude innovante pour chiffrer l'empreinte carbone des activités d'EurostarAfin d'obtenir un chiffre de référence à partir duquel les progrès pourront être mesurés, Eurostar lance une étude unique dans son secteur. Celle-ci permettra à l'entreprise de comprendre où et comment elle génère des émissions de CO2, à la fois directement et indirectement – des déplacements du personnel à l'utilisation d'énergie, en passant par l'impact de ses investissements et les émissions de ses fournisseurs. Cette étude très innovante fait partie de la nouvelle approche d'Eurostar en faveur du « Voyage vert ». Il s'agit d'obtenir une vue d'ensemble et d'assumer la responsabilité de toutes les émissions de l'entreprise, y compris celles de ses fournisseurs.
Nicolas Petrovic ajoute : « Nous étudions nos activités à la loupe et nous avons pris le parti d'évaluer l'intégralité de notre empreinte carbone. Au départ, nous avons lancé "Voyage vert" parce que nous étions déterminés à réduire notre impact sur l'environnement et à encourager les gens à penser leurs voyages autrement. [...] Cet engagement est plus fort que jamais et aujourd'hui, nous plaçons la barre encore plus haut. »
Le Prix Ashden-Eurostar du voyage éco-responsableEurostar annonce aujourd'hui un partenariat avec les experts en développement durable des « Ashden Awards for Sustainable Energy » (prix Ashden pour une énergie durable). De ce partenariat est créé le Prix Ashden-Eurostar du voyage éco-responsable. Cette récompense vise à promouvoir les initiatives locales de déplacement durable en France, en Belgique et au Royaume-Uni, en mettant en avant des projets novateurs, qui ont fait leurs preuves et aux résultats quantifiables. Eurostar souhaite ainsi encourager le grand public à voyager de manière éco-responsable et l'inciter à réduire sa propre empreinte carbone.
Le Prix s'accompagne d'une dotation et d'une série de prestations qui permettront de mieux faire connaître les projets gagnants. De juillet à octobre 2011, Eurostar et les Ashden Awards proposeront un appel à candidatures dans les trois pays. La première sélection sera ensuite réalisée entre janvier et avril 2012 par un jury composé d'experts en développement durable, parmi lesquels le Président d'Eurostar Richard Brown. La cérémonie de remise des Prix aura lieu en mai 2012 à Londres. Elle mettra à l'honneur les finalistes venus de France, de Belgique et du Royaume-Uni, avant de couronner les vainqueurs.
À propos de la création de ce Prix, Nicolas Petrovic a souligné : « Chez Eurostar, nous prônons depuis longtemps le passage à des modes de transport plus éco-responsables, notamment avec notre programme "Voyage vert". Avec notre nouvelle approche, nous allons continuer à minimiser notre propre impact et également aider nos clients à en faire de même, à la maison et pendant leurs déplacements.
« Nous sommes ravis d'annoncer notre partenariat avec les Ashden Awards et la première édition du Prix Ashden-Eurostar du voyage éco-responsable, qui mettra en avant les organisations qui partagent nos idéaux. Avec leur expérience du développement durable reconnue à l'international, les Ashden Awards contribueront à accroître auprès du grand public la notoriété des projets locaux de déplacements éco-responsables qui font une vraie différence au quotidien, en France, en Belgique et au Royaume-Uni. »
Sarah Butler-Sloss, Directrice et fondatrice des Ashden Awards, souligne : « Un mode de transport respectueux de l'environnement est un élément clé dans la volonté de changer le monde en un monde plus durable. Je suis ravie qu'Eurostar, au sein de leur engagement en profondeur en faveur de l'environnement, donne à Ashden Awards cette incroyable opportunité de pouvoir déceler et aider les plus belles initiatives en faveur du développement durable au Royaume-Uni, France et Belgique. »
Passer de l'aérien au rail à grand vitesseEurostar a la ferme conviction que le transport ferroviaire à grande vitesse est l'avenir des voyages en Europe sur des courtes distances et continue à encourager les modes de déplacement les plus respectueux de l'environnement. En démontrant la vitesse et la facilité d'un service ferroviaire européen de centre-ville à centre-ville, Eurostar incite de plus en plus de voyageurs à accroître leurs déplacements en train en correspondances et à se rendre au départ de la France, du Royaume-Uni ou de la Belgique vers de nombreuses villes du Royaume-Uni, des Pays-Bas ou d'Allemagne.
En 2006, des recherches ont montré qu'un voyage en Eurostar produisait environ dix fois moins de CO2 qu'un vol équivalent entre Paris, Bruxelles et Londres. Les voyageurs qui passent de l'aérien au ferroviaire à grande vitesse diminuent considérablement leur empreinte carbone. Eurostar mène actuellement une grande étude destinée à quantifier l'étendue de cette réduction des émissions. Les résultats seront publiés en fin d'année et permettront d'inciter encore plus de voyageurs à réduire leur empreinte carbone.
*** FIN ***
Notes aux rédacteurs :
1Vous trouverez tous les détails des avancées du programme « Voyage vert » dans l'annexe 1.
2Aucun déchet n'est envoyé en décharge en France et en Belgique. Tout est recyclé ou transformé en énergie.
Déplacements à bilan carbone neutre :Le bilan carbone « neutre » des déplacements faisait partie du programme « Voyage vert » d'Eurostar à sa création en 2007. Depuis lors, les recherches et les discussions avec les divers interlocuteurs de l'entreprise ont montré que la plupart des personnes interrogées ne comprenaient pas très bien ce concept. Au même moment, le débat sur l'environnement a délaissé l'idée d'un bilan carbone « neutre » et la compensation carbone au profit de la durabilité. Les retours des voyageurs ont montré une attente pour que les opérateurs réduisent leur empreinte carbone eux mêmes plutôt que de payer des organisations pour qu'elles s'en chargent.
Eurostar a donc décidé de faire évoluer son programme « Voyage vert » afin qu'il reste pertinent et digne d'intérêt pour le plus grand nombre de personnes possible. À partir d'aujourd'hui, Eurostar va cesser la compensation carbone et ne proposera plus de voyages à « bilan carbone neutre ». Toutefois, l'entreprise s'est assurée que tout voyage déjà réservé bénéficierait de cette compensation carbone et du bilan carbone neutre.
L'objectif d'Eurostar aujourd'hui est de continuer à réduire son impact carbone et de travailler en ce sens. Eurostar est convaincu que son programme « Voyage vert » donne l'exemple et met encore plus en évidence les avantages du transport ferroviaire à grande vitesse. L'entreprise encourage ainsi toujours plus de voyageurs à choisir des modes de transport plus respectueux de l'environnement.
À propos des Ashden Awards for Sustainable Energy (prix Ashden pour une énergie durable) :Les Ashden Awards encouragent, promeuvent et récompensent les idées qui font une vraie différence au quotidien, qu'il s'agisse de lampes solaires dans la campagne indienne, de poêles non fumigènes en Érythrée ou de bâtiments à faible émission de CO2 au Royaume-Uni. Les Ashden Awards aident ceux qui changent notre rapport à l'énergie pour réduire les émissions de carbone et améliorer la vie des populations. Les lauréats obtiennent une dotation, leurs projets bénéficient d'un surcroît de notoriété et ils reçoivent une aide pour développer leurs activités, ce qui permet d'apporter de l'énergie propre aux millions de personnes qui en ont le plus besoin. Depuis 2001, plus de 120 projets ont été récompensés en Afrique, en Asie, en Amérique latine et au Royaume-Uni. Pour en savoir plus sur les Ashden Awards, consultez http://www.ashdenawards.org/.
A propos d'Eurostar
1. Eurostar est le train à grande vitesse qui relie Paris, Lille, Calais et Bruxellesà Londres St Pancras International, Ashford et Ebbsfleet international dans le Kent.
2. Eurostar a été créé en 1994 sous la forme d'un partenariat réunissant la SNCF, la SNCB et LCR (London and Continental Railways). Au 1er septembre 2010, Eurostar est devenu Eurostar International Limited (EIL), une Entreprise Ferroviaire à part entière détenue par la SNCF à hauteur de 55 %, l'opérateur britannique London Continental Railways à hauteur de 40 % et la SNCB à hauteur de 5 %.
3. Les trains Eurostar actuels ont été mis en service en 1994 avec 750 sièges à bord et peuvent atteindre une vitesse allant jusqu'à 300 km/h. Depuis, la flotte Eurostar comprenant 28 trains au total a transporté plus de 100 millions de personnes entre le Continent et Londres. Après leur rénovation, ces trains continueront de constituer le cœur de la flotte Eurostar.
4. Eurostar est membre du réseau européen Railteam, une coopération entre sept compagnies ferroviaires européennes dont l'ambition est de faciliter les voyages sur le réseau à grande vitesse européen.
5. Eurostar et Eurotunnel sont deux sociétés distinctes, avec deux équipes de gestion différentes. Eurostar est le plus grand client d'Eurotunnel.
6. Informations et réservations : sur le site Internet www.eurostar.com, par téléphone via Ligne Directe Eurostar au 08 92 35 35 39 (0.34€/mn), aux guichets Eurostar, dans les gares et boutiques SNCF ainsi que dans les agences de voyage agréées.
Contacts presse :
Camille JorcinResponsable relations presse France EurostarTél : 01 56 02 59 18 ou 06 27 07 27 32camille.jorcin@eurostar.com
Anne ZocchettoAttachée de presse junior France EurostarTél : 01 56 02 59 30 ou 06 17 52 35 61anne.zocchetto@eurostar.com